INTERVIEW : Macha Orlova (Alexandra) nous dévoile son actualité !


Merci Macha d'avoir accepté l'interview !

1) Vous avez tourné pour la série les Mystères de l’Amour, comment avez-vous intégré le casting ?

Jean-Luc Azoulay recherchait une comédienne d’origine russe pour le rôle d’Alexandra. Il a vu des vidéos où je jouais et il a directement contacté mon agent qui m’a appelé pour me proposer ce rôle.

2) Vous interprétez le personnage de Alexandra, pourriez-vous tout d’abord nous décrire ce personnage ?

Alexandra est un personnage assez complexe et double... C’est une femme qui a vécu l’horreur à l’âge de 16 ans, elle s’est fait violer, est tombée enceinte, elle a avorté, ça s’est mal passé, et n’a jamais pu avoir d’enfant après ça. C'est une femme qui a été très malheureuse de ne pas avoir eu d’enfant. Quand elle a rencontré Anton qui avait déjà un enfant, elle les a tout de suite aimé et considéré comme sa propre famille. Elle a eu l’impression qu’Olga pouvait réapparaitre et récupérer son enfant. Sa stabilité et sa famille pouvait exploser, ce qui l'a rendue folle. C’est une femme qui peut être très agressive, comme une lionne pour protéger sa famille jusqu’à vouloir tuer celle qui pourrait détruire son équilibre.

3) Vous avez joué un personnage à deux faces, un côté tendre et attachant et de l’autre agressif, quel rôle préférez-vous jouer le plus ?

C’est justement très intéressant d’avoir cette double facette parce qu’en tant que comédienne, c’est enrichissant de pouvoir jouer à un certain moment cette mère tendre, amoureuse et en même temps ce côté diabolique. J’aime bien les personnages complexes qui ne sont pas uniquement gentil ou méchant. Alexandra est vraiment un personnage avec une grosse faille. En général les êtres humains l’expriment de façons différentes dont la violence et l’agressivité. Chercher dans ses propres failles pour essayer de trouver ces émotions, ces sentiments, nous fait explorer justement des choses que l’on ne peut pas explorer dans la vie. Dans la vie, j’ai rarement envie de tuer quelqu’un ou pas vraiment en tout cas, mais là de pouvoir le faire sur un plateau, cette violence là est très intéressante. Mais j’aime aussi la tendresse, la gentillesse à explorer également, donc toutes les facettes m’intéressent. Je ne pourrais pas dire ce que je préfère.

4) Comment voyez-vous l’évolution de votre personnage ?

Dans les épisodes qui sont déjà passés, elle s’est réconciliée avec Olga, donc je pense que Jean-Luc va plutôt explorer cette facette-là, cette facette douce, tendre avec les autres.

Enzo : On ne vous retrouvera donc plus de l’autre côté, du côté agressif ?

En même temps, je ne peux pas vous le certifier vu que les textes sont écrits au fur et à mesure et que nous les recevons deux-trois semaines en avance. Pour l’instant en tout cas, je n’ai pas cette impression-là, mais on ne sait jamais si dans 10 épisodes, je ne ferai pas un coup tordu encore à quelqu’un, je ne peux absolument pas vous le certifier.

5) Vous avez joué de nombreuses pièces de théâtre, que préférez-vous, le théâtre ou le cinéma ? Pourquoi ?

Pour moi, c’est vraiment deux métiers différents en fait. Je n’ai pas vraiment de préférence, j’ai fait beaucoup plus de théâtre, pas forcément par choix mais parce que ma carrière m’a amené à ça de pièce en pièce. J’aime vraiment ce rapport direct avec le public, quand on joue la comédie d’avoir les rires en direct, d’avoir les émotions, de sentir ce public qui est présent pour nous. Par contre, dans la télé et au cinéma c’est différent, la caméra est plus proche, les émotions ne doivent pas être extrapolées. C’est intéressant, c’est un autre travail mais je ne peux pas dire que je préfère l’un ou l’autre. J’aime peut-être la scène, j’aime ce travail de recherche aussi. Dans les séries, les tournages sont très rapides. Au théâtre, on a plus le temps d’explorer, en tout cas de rechercher en tant que comédien la création de notre personnage, de s’interroger plus sur la pièce, j’aime beaucoup ça en fait. J’ai vraiment l’impression de faire deux métiers différents quand je joue devant une caméra ou quand je suis sur scène. Pour moi ça n’a tellement rien à voir, même si on joue un personnage, c’est une technique pour moi qui est très différente.

6) Vous tournez dans la série avec un enfant, est-il compliqué de tourner avec un enfant ? Comment préparez-vous les scènes ? Faites-vous des italiennes avant chaque prise ?

On fait de toute façon des italiennes avec enfant ou pas entre comédiens. Avec Anton on s’est vu plusieurs fois avant de tourner comme on avait beaucoup de séquences. On a eu une journée où on a eu je crois 12 ou 13 séquences, ce qui est énorme, pour être vraiment préparé, on a beaucoup travaillé. L’enfant n’a pas pu le faire puisqu’évidemment il va à l’école. Effectivement, on fait des italiennes sur place juste avant de tourner mais avec un enfant on met également en place de l’improvisation. Il est petit donc on ne sait pas vraiment s’il va jouer le texte ou pas. Dans la scène à l’hôpital par exemple, on a dû un peu improviser avec lui. Après il a été formidable parce qu’il a joué le jeu, le texte n’était pas toujours bon, donc on a improvisé par rapport à ce que lui disait.

Enzo : Dans la série, beaucoups d'acteurs me disent qu'il y a toujours une part d'improvisation...

Macha : Pour moi, ça n’a pas été le cas parce qu’il l’avait dans sa tête. Il l’avait créé avec Olga et je suis venue me coller à ça. Après là, je retourne à la série dans la saison 11. Dans la vie je suis plus douce que le personnage d’Alexandra et là il me fait plus aller vers ce côté-là, c’est peut-être ce que je lui inspire.

Enzo : Il regarde les sentiments de l’actrice et où elle se sent le plus à l’aise.

Macha : Oui, tout à fait. En tout cas, il a le talent de choisir les comédiens qui correspondent vraiment au rôle.

7) En amont de la série, vous jouez dans la pièce de théâtre « Ici, les aubes sont plus douces » où vous interprétez le rôle de l’adjudante-chef, pouvez-vous nous parler de votre rôle ?

Je joue le rôle de Kirianova, qui est la sergente-chef gradée. La pièce parle de la guerre 40-45, ça se passe en URSS . Il y a un million de femmes qui ont été engagées volontaires pendant la guerre, elles pensaient que cela allait durer 3-4 mois, ça a duré presque 5 ans. Ce personnage a fait des actes de bravoure, une infirmière qui a sauvé des vies, personnage qui a un vrai caractère bien trempé, qui a beaucoup d’humour aussi, qui est très moqueuse, très sarcastique. Elle a vraiment un instinct maternel par rapport à son équipe, elle gère des soldates, qui ont entre 16 et 25 ans, elle est la plus âgée. Elle les protège, elle descend aussi sur le front, elle est très féministe. C’est la responsable.

Enzo : On va pouvoir vous retrouver où pour jouer cette pièce ?

Macha : C’est la première ce soir, on a 3 dates dans la grande salle du Gymnase dont les lundis 2 et 9 novembre. Je suis très fière de jouer là-bas. On espère pouvoir faire des tournées mais pour l’instant, on ne sait pas encore ce qui va se passer.

8) Pouvez-vous nous donner quelques exclus sur votre personnage et sur la série ?

Je peux juste vous dire qu’Alexandra revient dans la saison 11. Elle sera bien présente, de nouvelles choses lui arriveront. Il y aura beaucoup de suspense avec elle et Anton. Elle continuera à être très proche d’Olga. Je ne peux pas vous en dire plus.

9) Quel message voulez-vous faire passer à vos lecteurs ?

Allez au théâtre ! Le théâtre apporte énormément de choses aux gens, ils n’y vont pas suffisamment. Et pour moi, aller voir de la danse, aller voir du théâtre c’est très enrichissant. La culture pour moi c’est l'éveil de l’âme.

Merci infiniment de votre patience Macha. A très vite !

#machaorlova #2015 #interview #Saison10 #saison11 #lesmysteresdelamour #2016 #scenarios #anecdote #Tournage #date

23 vues
A découvrir aussi

SUIVEZ-NOUS

© 2014-2020 by Les mystères de l'amour FANS. Proudly created with Wix.com Tous droits réservés. Toute reproduction est interdite.